la ville, un handicap ?

23 mai 2014

L'EDITO

 

Dans le monde, le nombre de villes ne cesse d'augmenter a mesure que le temps passe. Celles-ci possèdent un atout majeur pour attirer un nombre maximum de personne, en effet, la ville apparaît comme un moyen pratique pour tous ses habitants d'obtenir un certains confort a portée de main. Par exemple, il est facile pour une personne vivant en ville d'aller faire ses courses dans une grande surface, tandis qu'une personne habitant dans un milieu rural devra prévoir a l'avance quand y aller car il devra utilisé la voiture et mettra plus de temps. C'est également le cas pour un certains nombre de loisir tel que le cinéma.

Toutefois, la ville a beau offrir un confort a ses habitants, certains peines encore a trouver leur place dans ce mode vie, en effet certains endroits sont difficiles d'accès pour les personnes en situation de handicap. Se pose donc la question de savoir comment la ville peut aider ces personnes à s'insérer dans la société actuelle malgré leur handicap.

 

 

 

Afin de répondre à ce problème il faut déjà savoir qu'est ce qu'un handicap. Il faut savoir qu'il existe plusieurs types de handicap, il n'y a donc pas les mêmes solutions pour répondre à ces différentes situations. De plus chacun de ces handicaps a ses spécificités. Ainsi une personne étant atteinte au niveau de l'oreille peut ne plus entendre le moindre son, mais à un degré moindre il existe également des personnes atteintes de surdités légères. Ces différents types de handicaps n'ont pas tous le même degré de gravité, il en existe qui vont poser problème à la personne concernée au niveau de la communication, tel que le fait de bégayer, d'autres comme la surdité concerne la compréhension. Il en existe aussi qui empêche le handicapé d’accéder a certains endroits. Ces personnes connaissent donc des difficultés au niveau médical, mais aussi au niveau social.

Pour répondre a ces problèmes, des solutions sont mises en place, il y a par exemple des créations d'associations dans le but de venir en aide aux personnes qui sont dans le besoin, cela concerne donc bien les gens en situation de handicap. De plus, à coté de ces associations, certaines lois sont mises en vigueurs, toujours dans le but d'aider ces personnes. L'aide à la personne est même devenue un métier a part entière, signe que la question du handicap est un sujet important a l'heure actuelle. La France reste un pays dans lequel la prise en charge du handicap reste a améliorer comparé à certains autres.

 

Sources: connaissances personnelles (STAPS licence APA-S)

Posté par BTSPHVO2014 à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]


Sommaire

I. Présentation

Article 1 : regard sur l'autre


II. Les infrastructures comme moyen d'aide


Article 2 : le 3 bis F
Article 3 : le jardin d'hospitalité
Article 4 : les établissements scolaires spécialisés


III. Les finances, un autre problème à régler

Article 5 : les possibilités au travail

Article 6 : les aides financières


IV. L'accompagnement

Article 7 : le mal des transports
Article 8 : un remède nommé associations


V. Conclusion

Article 9 : les différentes solution au problème

Posté par BTSPHVO2014 à 10:06 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Regard sur l'autre

 

Actuellement, les personnes en situation de handicap lorsqu'elles sortent dans la rue voient souvent le regard des autres se poser sur elles. La différence dû au handicap entraine un sentiment de peur chez les personnes. Selon des études de psychanalyse cette peur serait une peur de contracter à son tour la maladie au moindre contact.

 

Le principal problème si l'on se place du point de vue d'une personne non handicapée est de savoir comment se positionner face a lui, être trop compatissant ou bien au contraire faire comme si de rien n'était, au risque dans les deux cas qu'il le prenne mal. Cela induit un malaise entre les deux personnes.

 

 

 

En ville, la norme sociale est un critère important pour se fondre dans la masse. C'est justement sur ce critère que les handicapé ont un soucis, que se soit physique ou mental. Afin que cela change, différents moyens sont mis en œuvre comme des débats qui vont permettre suite a de nombreuses répétitions de banaliser le handicap et donc de le faire accepter à la population générale. Car plus on vit avec des personnes ayant une différence et plus cette différence nous paraît normale et plus on l'accepte facilement.

 

regard sur l'autre

 

 

Toutefois le regard sur les handicapé commence à évoluer de nos jour, cela se ressent dans la vie de tout les jours. Ce message se lit aussi la culture produite actuellement, par exemple au cinéma dans le film « Intouchable » ou une personne valide se met sur un pied d'égalité avec une personne handicapée.

 

 

 

Sources: http://www.jeunesviolencesecoute.fr/espace-jeunes/dossiers-thematiques/handicap-et-violence/handicap-regard-malaise-dp2.html

 

Posté par BTSPHVO2014 à 10:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le 3 bis F

 

 

Le 3 bis F est un lieu d'art contemporain que l'on retrouve dans l'hôpital psychiatrique montperrin à Aix en Provence. Il a été construit en 1982 et est situé à proximité du centre ville, ce qui est exceptionnel pour ce type d'établissement. Le projet de ce bâtiment consiste à permettre aux différents résidents de pouvoir toucher au domaine de l'art. Pour ce faire, la résidence accueille régulièrement des artistes.

 3 bis f photo

 

Les artistes venant dans l'hôpital sont reçus sur des périodes et un temps différent en fonction de l'objectif de leur venue, souvent les périodes les plus courtes coïncident avec un projet précis. Cela peut aller de quelques semaine jusqu'à 1 an. Les artistes sont en relation avec l'équipe qui s'occupe des patients ainsi qu'avec le public. La gestion des venues des artistes est faite par l'association « Entr'acte ».

 

La proposition faite par l'établissement aux artiste est la possibilité de rester dans la résidence pour poursuivre leur démarche de création dans un espace d'échange, qui est une démarche artistique en rapport avec les enjeux de la psychiatrie publique.

 

Certains soignants travaillant pour la partie hôpital qualifient ceux lieu de non thérapeutique car il ne s'agit pas de soin dans l'immédiat, toutefois il permet a ces artistes et aux personnes en situation de handicap de travailler ensembles à un devenir commun.

 

 

Il est possible de s'inscrire à l'association du 3 bis F pour 25 euros, cela permet ensuite d'être mis en relation avec l'association et d'avoir un accès plus faciles aux différents ateliers et aux projets.

 

 

Sources: http://www.3bisf.com/

Posté par BTSPHVO2014 à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Le jardin d'hospitalité

 

 

Sur le site de l'hopital de Marseille il existe un jardin qui était laissé a l'abandon. Un projet de réhabilitation a été mis en place par Gilles Clément, un paysagiste. Ce projet devra réunir certains symboles tels que les valeurs hospitalières ou bien offrir des espaces différenciés pour les usages des divers publics.

 

La personne gérant ce projet voit en un jardin, un espace qui contribue à l'équilibre de l'individu. L'objectif de ce projet est également de savoir si le jardin peut devenir un objet thérapeutique sur les personnes concernées qui sont des adolescents en psychiatrie. Le parc sera donc ouvert pour ces personnes en priorité mais aussi aux associations qui adhérent à ce projet, ainsi qu'au pulic.

Un certains nombres d'aménagements seront fait dans ce jardin, ils porteront principalement sur la construction, mais aussi le jardinage. Ce point la a d'ailleur fait l'objet d'un amendement du projet car il s'agit d'une activité qui aura sans doute une action bénéfique de ré-équilibrage sur les personnes qui se chargeront de cette tache.

 

La conception se fait dans un échange perpétuel entre les étudiants en soin infirmier et le personnel de l'hôpital. Avec ces échanges, différentes pistes de développement sont apparues, comme l'envie de créer des liens avec la ville qui entoure le jardin.

 

 

MAR_Plan_esquisse-G_Clement

 

Sources: dossier carnet de santé e(s)t culture(s)

Posté par BTSPHVO2014 à 10:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]


les établissements scolaires spécialisés

 

 

à partir de 2 ans chaque enfant peut être inscrit par ses parents dans une école. En temps normal ce droit est facile et l'accès à l'école également, toutefois lorsque l'enfant possède un handicap, cela lui complique la tache. En effet, même si il peut être inscrit à n'importe quelle école, lorsqu'il y sera son handicap ressortira et il risque d'avoir des difficultés. C'est pourquoi il existe maintenant des écoles spécialisées pour les enfants en situation de handicap, ainsi que des programmes d'aides à la scolarisation.handicap scolaire

 

En 2005, une loi est votée pour l'égalité des droits et des chances, cette loi permet la participation et la citoyenneté des personnes handicapées et renforce les les actions en faveur de la scolarisation des élèves handicapés. Elle affirme le droit pour tout le monde à une scolarisation ordinaire et au plus près de son domicile, ainsi qu'à un parcours scolaire continu et adapté. Les parents sont également étroitement liés à la décision d'orientation de leur enfant. Cette loi est suivi par des actions en faveurs des enfants handicapés

C'est ainsi que l'on trouve des programmes tel que le projet personnalisé de scolarisation (PPS) décidé par la commission des droits et de l'autonomie des personnes handicapées (CDAPH). Cette scolarisation peut ainsi se faire en milieu ordinaire ou bien en milieu médico social (dans le cadre d'un PPS). On trouve donc des établissements qui aident c'est personnes

C'est le cas par exemple du collège La Bolière à Orléans qui possède des infra structures adaptées aux jeunes en situation de handicap. En effet, on peut y trouver un accès immédiat au gymnase, un accès taxi pour un meilleur accueil le matin et pour le départ le soir (réalisé l'été dernier par le Conseil Général), un accès direct au centre de soins situé dans la cour du collège, une salle de classe aménagée pour l'unité pédagogique d'intégration. Toutefois ces aménagements coûtent cher, ce qui entraine des risques de fermeture.

 

En somme, il existe différents moyens par lesquels les jeunes handicapés peuvent avoir accès à une scolarité adaptée, et l'aide viens aussi bien d'un niveau assez bas tel que les collèges eux même, que d'un niveau plus élevé avec des lois présentes pour cela.

 

http://www.education.gouv.fr/cid207/la-scolarisation-des-eleves-handicapes.html

http://www.lutte-ouvriere-journal.org/?act=artl&num=2112&id=16

Posté par BTSPHVO2014 à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les possibilités au travail

 

Le chômage en France est d'environ 10%, toutefois ce chiffre monte jusqu'à 21% lorsque l'on se penche sur les personnes handicapées touchées par celui – ci. Le niveau du handicap est un facteur important puisque plus il est élevé et moins les personnes ne trouve de travail.

 

 

Afin d'aider les handicapés à s'insérer dans le monde du travail une loi a été mise en place en 1987. Cette dernière oblige les entreprises possédant au moins 20 salariés à employer au minimum 6% de personnes handicapés. Faute de quoi elles doivent payer une contribution à l’Association nationale pour la gestion du fond d'insertion professionnelle des handicapés. Toutefois, on trouve toujours 74% des personnes reconnues comme handicapées qui possèdent un travail comme ouvrier ou employé, contre 50% sur l'ensemble des actifs. Les cadres sont trois fois moins nombreux.

Cette loi a été renforcée le 11 février 2005 (« loi pour l’égalité des droits et des chances, la participation et la citoyenneté des personnes handicapées » ) puisqu'elle inclus de nouvelles personnes handicapés et que les pénalités sont devenues plus sévères. Toutefois la France est en retard dans sa mentalité vis – à – vis des handicapés puisque contrairement à beaucoup de pays avancés, les sociétés préfèrent payer une amende pour ne pas respecter cette loi plutôt que d'employer des personnes en situation de handicap.

Il existe deux solutions pour les entreprises afin de respecter cette loi. Soit elles embauchent directement les personnes en situation de handicap, soit elles prennent ces personnes en stage de formation professionnelle.

Un autre frein au travail pour les handicapés concerne leur parcours scolaire. Ces personnes ont en général un cursus scolaire plus compliqué qu'une autre personne. Elles ont donc moins de qualifications ce qui entraine des difficultés pour trouver un travail.

 

Il est assez rare de voir des entreprises possédant un nombre de salariés important en dehors des villes. Trouver du travail est donc plus aisé en ville, quoique loin d'être facile. Le domaine du travail reste un problème majeur pour toute personne en situation de handicap.

 

http://travail-emploi.gouv.fr/etudes-recherches-statistiques-de,76/statistiques,78/travailleurs-handicapes,88/

Posté par BTSPHVO2014 à 10:01 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Les aides financières

 

 

 

Être handicapé de nos jour, implique des complications au niveau social, physique mais aussi au niveau financier. En effet, une personne handicapé aura moins de chance de trouver du travail donc moins de chance pour trouver un salaire, mais pour certains d'entre eux c'est encore différent car ils ne peuvent tout simplement pas travailler. Afin de régler ce problème et aider ces personnes des aides sont fournies par différents organismes.

 

 

La législation prévoit différentes aides pour les personnes en situation de handicap, ainsi on trouve l'AAH ou aide aux adultes handicapés qui est versée, aux adultes handicapés afin de leur assuré un revenu minimum. Des compléments peuvent également être versés à ces personnes en cas d'incapacité au travail. Cette aide est égale pour toutes les personnes en bénéficiant contrairement à la prestation de compensation du handicap (PCH). Celle ci est personnalisée pour chaque personne. Elle couvre plusieurs types d'aides que se soit l'aide humaine (aide à domicile), l'aide matérielle (achat de matériel adéquate) ou bien l'aide animalière (dressage de chien pour les personnes aveugles par exemple). Ce PCH est a été mis en vigueur depuis la création de la loi sur le handicap en Février 2005.

 

 

Il existe aussi des complément pour ces aides, par exemple la majoration pour la vie autonome, il s'agit d'un complément de l'AAH qui permet aux personnes vivant dans un logement d'avoir des compensation face aux dépenses que cela implique. De plus, des organismes, appelés « sites pour la vie autonome », centralisent toutes les informations sur ces aides et traitent les demandes des personnes handicapées.

 

 

Ainsi on a pu voir que les personnes en situation de handicap on pu voir que pour répondre aux difficultés financières que peuvent avoir les personnes en situation de handicap l'état a réagit en mettant une loi leur proposant des aides comme l'AAH et que ces aides sont gérées par des organismes.

 

 

Sources:
http://www.fnvr-handicap-indemnisation.org/handicap_indemnisation_aides_financieres_aux_handicapes.php
http://www.aidautonomie.fr/informations-et-conseils/les-dossiers-aidautonomie/personnes-handicapees/aides-financieres

Posté par BTSPHVO2014 à 10:00 - Commentaires [0] - Permalien [#]

le mal des transports

 

De nos jours, les personnes en situation de handicap ont des difficultés à se déplacer normalement dans les villes. En effet, les personnes ayant un handicap physique, par exemple les gens atteints de paraplégie possèdent des difficultés pour simplement monter dans un bus. De même, certaines personnes possèdent des restrictions pour conduire. Par exemple, une personne ayant des problèmes de vision devra forcément porter un outil correcteur sous peine d'amende. Toutefois, il existe des solutions pour aider ces personnes, que se soit dans les transports en commun ou bien pour les personnes pouvant se déplacer mais ayant tout de même des difficultés.

 parkijng

 

En effet, il existe maintenant des places réservées aux handicapés sur pratiquement chaque parking. Celles – ci sont plus larges que les places de parking habituelles. De plus pour s'y garer il faut une carte spéciale, prouvant que la personne possède un handicap qui lui permet de stationner ici. Ces places ont pour objectif de leur simplifier la vie. En revanche on peut noter que le handicap n'est pas un soucis majeur de la société actuelle. Il n'est pas rare de voir des personnes prendre ces places sans pour autant en avoir l'autorisation.

 

On trouve également des endroits réservés au personnes en situation de handicap dans les bus. Il y a des endroits prévues pour les fauteuils roulants. De plus, des vignettes sont placées dans chaque transport en commun afin de prévenir les gens de laisser les places assises aux personnes enceintes ou bien aux personnes âgées.

 

Pour les personnes ayant du mal à se déplacer il existe l'aide à domicile. Cela consiste à faire appel à des entreprises qui vienne chercher les personnes ayant besoin et à les emmener jusqu'à l'endroit indiqué. Ces personnes ne font pas uniquement un aller retour. Il se peut que le chauffeur qui accompagne conduise durant plusieurs trajets si la personne à plusieurs rendez vous par exemple.

Ces aides restent principalement utilisables dans la ville. En effet, les bus passant par les villages isolés ne possèdent que très rarement des places pour handicapés. En ce qui concerne les aides à domicile, ce service coutera plus cher au client puisque la chauffeur devra faire plus de route. Cela peut être un frein économique pour certaines personnes.

 

Ainsi on a pu voir que malgré des difficultés à se déplacer, les handicapés pouvaient avoir recours à certaines solutions pour les aider dans leur besoin, et donc de ne pas tomber dans l'isolement

sources: http://informations.handicap.fr/art-conduite-transports-17-1554.php

Posté par BTSPHVO2014 à 09:59 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Un remède nommé associations

 

 

La lutte contre le handicap prend de l'ampleur, de plus en plus de personnes prennent conscience qu'une personne handicapé ne sera pas néfaste pour elle mais qu'elle cherche justement à être aidé afin de se sentir comme toute les autres personnes sans préjugé ou autres.

 

 

Afin que cette lutte contre le handicap puisse prendre une nouvelle dimension, des personnes se rassemblent et créées des associations. Ces associations ne peuvent toutes lutter de manières égales mais certaines ont un rayonnement international, c'est le cas notamment de l'association « handicap international » qui se charge d'aider les personnes handicapées par des catastrophes naturelles par exemple (ce fut le cas notamment lors du désastre de Haiti)

 

Certaines autres voient leur influence plus restreinte au niveau national ou moins mais leur aide reste nécessaire et surtout utile aux personnes en bénéficiant. Il existe par exemple des associations qui vont lutter pour trouver du travail aux personnes handicapées.

Un autre exemple connu de tous concerne « les resto du cœurs » qui lutte a longueur d'année pour tenter de nourrir un maximum de personnes handicapé partout dans la France.

 

associations

 

La forme que peut prendre l'aide apportée peut donc prendre beaucoup de formes différentes. Il en existe pour toutes les formes de handicap qui existe. Toutefois il plus facile pour les personnes habitant en ville d'y accéder car la plupart de ces associations ont leur siège dans des villes et non à la campagne. Il est donc préférable une fois de plus d'habiter en ville lorsque l'on possède un handicap.

Sources : http://www.ari.asso.fr/
http://www.handicap13.fr/handicap13/CG13/pid/7

Posté par BTSPHVO2014 à 09:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]